Skip to main content
0

Cela fait 10 jours qu’à eu lieu la sortie de mon premier single de mon prochain album « In My Forest ».

Beaucoup de personnes qui m’écoutent depuis mes débuts et qui ont appréciées mes 2 premiers albums attendaient ce premier single.

Je me sens très reconnaissante vis-à-vis d’eux car leur réception à l’égard de « Night Rain » a été très positive.

J’ai reçu de nombreux commentaires au sujet de cette sortie ainsi que du clip. Je souhaitais partager avec vous l’un d’entre eux qui m’a particulièrement touché. C’est celui de Maité Barbe, vivant en Australie, à Katoomba, « dans les montagnes bleues, loin du bruit, près de la forêt, des chutes d’eau et où les voisins se disent encore bonjour et prennent des nouvelles avec le sourire ». Maité est aussi une animatrice de radio apportant la musique française en Australie et c’est dans ce contexte que je l’ai rencontré. Suite à mon premier interview dans cette émission se nommant « Trampoline », qui est aussi le nom d’un des morceaux qui apparait sur mon premier album « Vertigo ». Cette composition est ainsi devenu le générique de cette émission.

Maité a écouter « Night Rain » avec attention de l’autre côté de la planète et m’a  m’écrit:

« Ton morceau me réconcilie avec la beauté des choses, avec ce souffle de vie que je ressens dans la mesure de tes pauses musicales, à chaque note la caresse d’une goutte, puis une rivière aérienne faite d’une multitude de gouttes pour étancher la soif de notre terre, des arbres et des oiseaux, pour ramener l’humain à sa nature et la Nature à notre conscience.

J’ai dit un jour à Jacques Higelin qu’il y a des artistes qui touchent, que l’on aime et que l’on suit et puis il y a ceux qui laissent une trace profonde dans une vie, plus qu’un tatouage, une amarre. Ton premier album m’a relevé la tête du deuil de mon père pour regarder le ciel avec une nouvelle tendresse. La pluie fine et combine sensible de ce morceau vient tout juste de mettre en sourdine mes tempêtes intérieures. Hâte de découvrir ton nouvel album. »

Nous, artistes, sommes à la recherche du succès, de la reconnaissance, d’un partage de notre art, mais des commentaires comme celui de Maité laisse une trace encrée et m’encourage plus que tout à continuer mon métier de compositrice. Créer un canal expressif sans limite entre l’auditeur et moi-même dans un langage commun, n’appartenant à personne, voilà mon rêve le plus important que je souhaite accomplir avec ma musique.

Night Rain est le symbole de la renaissance d’une artiste qui revient vivre proche de ses racines après avoir passée six ans aux antipodes.

J’ai eu besoin de composer « In My Forest » pour donner un sens profond à mon retour où je suis née et où j’ai grandi. Notre forêt est notre « moi », notre « intérieur » que l’on protège, que l’on soigne qui pourrait symboliser nos forêts où l’on se promène et où l’on s’inspire.

L’album « In My Forest » est un cheminement vers une union entre la nature, la musique et l’humain.

Close Menu